Historique

 

La vigne existe depuis fort longtemps à Villabé. Elle s'étendait sur tous les côteaux entourant le village, plantés en ceps dominants Baco et Noah.

Au début du XIXème siècle, le tiers des habitants du village vivait du revenu de la vigne. La production était vendue dans les communes voisines, ainsi qu'à Paris où le vin était commercialisé sous le nom de "Piccolo de Villabé".

A la même époque, le vignoble d'Ile-de-France couvrait plus de 40 000 hectares. Cependant, le déclin commença avec la guerre de 14-18 et l'arrivée de l'oïdium*. A partir des années 40, la vigne disparut presque totalement à cause de l'industrialisation de la Région Parisienne et du prix de vente des terrains à la construction.

La renaissance du vignoble francilien, symbolisée par la plantation de la vigne de Montmartre dans les années 30, prit son véritable départ dans les années 1960, cette dynamique s'accélera à la fin du XXème siècle.

La surface totale plantée aujourd'hui en Ile-de-France,  est d'environ 12 hectares, les cépages Chardonnay et Pinot Noir représentent les 2/3 des  plantations. Entre 150 et 200 parcelles de vigne sont répertoriées dans la petite couronne Parisienne. La gestion de ces parcelles se répartissent ainsi :

  • 33 % municipales

  • 30 % associatives

  • 37 % privées

  •  

Ce vignoble francilien n'a pas autorisation de commercialisation. Il se veut être un vecteur d'initiative dans le domaine culturel, social, pédagogique et touristique.

 

 A Villabé, la vigne a été plantée en 2006 sur un terrain communal de 16 ares "Les Courtes Epluches", sa gestion est de type associative. 200 ceps de Pinot Noir et 100 de Chardonnay permettent d'assurer, bon an, mal an, une production de 130 bouteilles de rouge et 60 de blanc.

 

       Ce vin appelé " Clos des Linottes" est dégusté par les adhérents

 

de l'association, lors des animations locales, fêtes des vendanges et St-Vincent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* L'oïdium est une maladie cryptogamique, terme qui désigne aussi le mildiou et d'autres parasites fongiques. Elle est aussi appelée maladie du blanc, causée par différentes espèces de champignons. Ces champignons sont responsables de redoutables épiphyties qui parasitent  de manière plus ou moins spécifique, diverses espèces de plantes cultivées dont la vigne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site